APPRÉHENSION

APPRÉHENSION

Synonymes : Crainte, malaise, angoisse, doute, terreur, anxiété, effroi, peur, frayeur, trac, frousse, inquiétude, phobie…

Définition : Ne trouvant pas de définition qui me convienne au mot « appréhension », je vais y aller de MA définition qui n’engage que moi, dans un contexte « motard de la route » :

Motard, ou passager, qui se voit dans une action, et qui s’en inquiète à différents degrés.


En ce qui nous concerne, l’appréhension est une émotion ressentie dans la perspective d’un danger. Elle est la conséquence de plusieurs facteurs qui peuvent être :

— une expérience personnelle (j’appréhende à utiliser mon frein avant depuis que je me suis vautré),

— des méconnaissances (je ne vois pas comment on ne va pas se mettre par-terre si on penche la moto),

— des questionnements (j’appréhende à monter derrière Mc Truc, je ne sais pas comment il conduit),

— des idées reçues (j’ai une appréhension à rouler avec vous après ce qu’on m’a raconté)?

— l’approche imminente d’un événement (j’appréhende ma prochaine leçon ou mon passage de l’examen moto).

Quand bien même elles sont nombreuses et variées, les appréhensions sont toutes légitimes et il ne faut, en aucun cas, essayer de les vaincre par la force. Les comprendre et agir pour les « retourner » à son avantage est bien plus utile à la longue.


Les appréhensions physiques et dynamiques :

— Appréhension par rapport à l’équilibre instable d’une moto. Même si certains motards vivent ces appréhensions, les passagers peuvent en « souffrir » énormément de par leur manque de connaissances physiques et dynamiques. SMR


Les appréhensions spécifiques et propres à soi-même :

— Appréhension à emmener un passager en imaginant que la moto sera inconduisible. Un bon passager qui plus est bien renseigné sur les consignes du conducteur peut vous faciliter la vie. SMR


Les appréhensions où l’on se sent impuissant

— Appréhension à monter derrière quelqu’un quand on est habituellement au guidon. C’est sûr que, si celui derrière qui vous montez, veut vous prouver sa grande maîtrise dans un programme de mise en danger permanente, je suis comme vous, je passe mon chemin et c’est dommage. On peut encore se faire plaisir à être passager et je vous parle en connaissance de cause. SMR


Les appréhensions climatiques :

— Appréhension quand on a une virée de prévue et que les conditions climatiques ne sont pas des plus rassurantes (pluie, vent, brouillard…). L’alternative pour y échapper, qui va convaincre, n’est pas évidente (j’ai 60° de fièvre…). Ces conditions, quand elles sont « assumées », sont un véritable moyen de se perfectionner…à son rythme et les souvenirs restent gravés plus longtemps. SMR


Les appréhensions où l’on sait qu’il va se passer un truc :

— Appréhension, quand l’hiver vous sortez du taf, et qu’une couche de neige a recouvert la chaussée, rendant quasi impraticable toute conduite d’un engin motorisé, à fortiori un deux-roues et sa tenue plus qu’aléatoire dans ces conditions. Bon, faut parfois s’informer de la météo pour ne pas se faire piéger, mais pour l’instant il faut rentrer chez soi… « Bah, une gamelle toutes les 30 mn ça a le mérite d’être régulier » (tiré d’une célèbre BD mais anecdote perso). SMR 


Les appréhensions qui n’en sont pas :

— Appréhension de se faire verbila…verbalisi…de s’en prendre une. Tout le monde connait la technique pour que cette appréhension n’en soit plus une, donc, je ne m’y attarderai pas. Restons courtois…


L’avantage des appréhensions, c’est qu’elles agissent parfois comme un frein à ne pas nous mettre en difficulté. Elles ne sont pas dans l’action mais peuvent rendre une action inefficace voire inappropriée et donc dangereuse.  Pour cela, je peux vous apporter des solutions.


Pour ceux qui veulent savoir comment on appelle une appréhension qui est dans l’action, ben on peut appeler ça une « situation d’urgence » qui peut se conclure par ce qu’on nommera une « trace de pneu »… Après l’action, on appelle ça une « chaleur ». Certains vont me dire que la « chaleur » est l’action, mais en général, c’est la résultante et on se le dit quand tout s’est (à peu près bien) terminé…

Pour ceux-là, j’ai aussi un programme qui consiste à prévoir…l’imprévisible. C’est ça aussi la personnalisation SMR. Si tout ça n’est pas très clair, vous pouvez toujours me contacter…