Christian

Copie de SMR-TRANSPARENTLa complexité pour réaliser un essai de bécane chez un concessionnaire, qui plus est, en plein centre de Paris en respectant toutes les consignes à commencer par le retour prévu à l’heure, n’a d’égal que…heu, n’a pas d’égal. Bon, ça n’empêche pas d’avoir le sourire…

Christian


Rendez-vous était pris chez un concessionnaire Parisien. J’avais tout préparé. Depuis l’itinéraire qui nous ferait sortir (brièvement) de Paris pour une mise en bouche ne pouvant excéder une heure, jusqu’à la « mauvaise foi » qui nous ferait revenir (un peu) en retard…La moto n’était pas là quand nous sommes arrivés et le vendeur se confondait en plates excuses. Çà commençait bien… Il m’avait déjà proposé l’essai d’une bécane pour accompagner Christian qui n’était pas plus gêné que ça en n’ayant plus d’appréhension concernant son chèque de caution…

Quelques tours du magasin plus tard, nous avons vu arriver un…heu, « furieux » sur ladite moto. Il s’avérait que c’était un responsable pas vraiment responsable de son emploi du temps…

« Okay les gars. Prenez votre temps pour me faire pardonner ». Telle a été la réaction « commerciale » de notre hôte.

« Vous fermez à quelle heure ? » fut notre demande après les dernières recommandations d’usage…

Nous voilà partis en direction du périf’ avec un Christian qui n’osait pas (trop) faire de l’inter-files à une heure où c’était plus que nécessaire si nous voulions aller plus loin que la porte de Bagnolet…

Nous avons (enfin) pu rallier le grand-est Parisien où nous avons profité d’un petit air de campagne qui n’avait rien à voir avec l’air que nous a poussé le vendeur à notre retour après 2 heures de chevauchée fantastique. Il a eu peur qu’il nous soit arrivé quelque chose de grave alors qu’il essayait de nous contacter sur nos téléphones et que nous ne répondions pas (l’usage du téléphone au guidon étant non seulement interdit, mais très dangereux…).

Bon, le marché fut quand-même conclu et Christian se fait plaisir sur sa nouvelle bécane.