Reprise de la moto après une interruption (6 mois)

Le dicton du « cordonnier qui est toujours le plus mal chaussé » pourrait correspondre à ce que nous traversons avec Christian, celui qui partage mon aventure SMR depuis maintenant plus de 4 ans, tant les moments passés à peaufiner l’activité nous laissent moins de temps pour s’occuper des besoins qui lui seraient bénéfiques. Mais parfois, il faut prendre « la moto par le guidon » et, en joignant l’utile à l’agréable, se faire violence pour remettre certains automatismes en place. C’est ce que nous avons fait en ce Dimanche 15 Avril avec un programme en 2 parties :

— partie technique sur une aire dédiée

— partie utilisation au quotidien sur la route

Quand un stagiaire est prêt à se remettre en question, il ne faut pas brusquer les événements, c’est pourquoi je me suis rendu chez Christian pour l’assurer de ma présence et lui laisser la possibilité d’être plus détendu sur le parcours de ralliement de notre piste préférée.


Lors de ces séances, j’en profite toujours pour tester des nouveaux exercices qui vont s’avérer très efficaces ou auxquels j’apporterai les modifications nécessaires pour convenir aux besoins de chacun. Mais connaissant bien Christian, je peux affirmer sans prétention que les exercices que je lui propose correspondent non seulement à ses besoins, mais aussi à certaines de ses angoisses.

 

 

Aller, on se lance. C’est ça le coaching SMR (Se Mettre en Route…)

 

Au travail. Dextérité des commandes d’accélérateur et d’embrayage. Exagération de la projection du regard et de la tenue de la moto. Bien qu’il n’aime pas trop quand je monte derrière lui, j’ai toujours plaisir à pouvoir le corriger « sur place, et à m’emporter » de conseils…


 

 

Mettre en pratique les techniques du regard et de la tenue de la moto. C’est ça le coaching SMR (Savoir Mesurer les (R)évolutions…)

 

Petit briefing et départ sur la route pour poursuivre les (re)mises en place du matin dans une formule tout à fait adaptée. Sa joie du plaisir (re)trouvé en l’observant dans mes rétroviseurs n’a pas estompé ma perception du détail dans son comportement que j’ai trouvé en forte progression malgré l’interruption. Merci Christian de me faire prendre conscience de ce pourquoi nous passons tant de temps. Tu te rassures sur la route. Tu ne te sens pas BON, mais tu te sens BIEN, c’est ce qui nous importe. Bravo.


L’équipe SMR au complet.